I comme Inhabituel

Au fil de nos recherches, nous tombons parfois sur des actes inhabituels. Je vous ai déjà parlé de Jean Joseph [ROSSIE] (voir D comme Démentir) mort à 121ans.
J’ai décidé de vous en faire partager quelques-uns en ma possession. Il en existe plein, de l'inconnu retrouvé noyé dans le ruisseau, à l'enfant étranger né dans une voiture à l'entrée du village ou encore l'enfant que l'on a "oublié" de baptiser (tous ont été vu dans les registres).

 À Anlier : des acte très officiel


Sa majesté l’impératrice Marie- Thérèse reine de Hongrie et de Bohème (1717-1780) épouse de François Ier de Lorraine valide un acte essentiel pour les enfants.

source wikipedia

1753 En octobre : Un rapport envoie les enfants à l’école une partie de l’année avec l’accord des évêques qui en feront part lors du sermon à l’église.
1755 En mars : on remet de l’ordre dans les fêtes païennes !
1759 en septembre : on appuie encore la religion en privilégiant les autels.
Marie-Thérèse était connue pour être une fervente catholique. Très amoureuse de son époux elle lui donna seize enfants.

Transcription de l’acte :
1753 13 Octobre. Rapport fait Mgnr le gouverneur président et gens du conseil provincial de sa majesté l'impératrice reine d'hongrie et de boheme notre souveraine à Luxembourg ordonnent très sérieusement à tous les parens des doyennés de question d'envoyer chaque année pendant les mois de novembre, décembre, janvier et février leurs enfans aux écoles des qu'ils seront en age de les fréquenter sur paire arbitraire au profit des églises paroissiales à decreter par les synodaux ont a faire entrer par ceux des justices des lieux et sera la présente publiée aux prônes. fait à Luxembourg le 13 octobre 1753
était signé sur copie a M. Vitry avec pphe pro copja copia Merraid decanisculanersis quod attestor JB ............... in anlier ............
1755 13 mars le pape ........ 4 abroge beaucoup de fètes et charge les curés d'expliquer à leur paroissiens avec quelle dévotion il faut garder les fêtes commandée est entendant les prédications et en évitant la crapule (?)Les jeux et les pensées souillères et mondaines.
1759 17 sept. le grand autel de chaque église paroissiale privilegié pendant 7ans.


A Gérouville : une naissance différente


le 21 aout 1646 est sorti du ventre d'une femme un corps monstrueux ayant la tête toute semblable à celle d'un écureuil auquel on n'a appecu aucun signe vital et en partant l'on l'a été le mettre dans la terre sans le découvrir au monde.

On se demande de quoi, il peut s’agir. D’un bec de lièvre, d’une hyper-pilosité faciale, d’un enfant né avec le lanugo (pilosité du fœtus, sensée disparaître) en tout état de cause le rédacteur de l’acte n’avait pas connaissance de ce phénomène tout à fait normal.

Plus sympa : Sombreffe (Namur) : une belle cloche


l'an 1820, le 23 ème jour du mois de décembre par monsieur Médard Curé primaire à Gembloux a été bénite la grosse cloche de Sombreffe après avoir été refondue à Louvain par le Sieur VANDENGHEYN. Elle porte pour devise ce qui suit ; Joannes vocor, ego vox clamantis in deserto : parate viam domini.
Elle a eu pour parrain Monsieur Le Comte LANNOY demeurant à Bruxelles représenté à la cérémonie par Pierre Guillaume DELPORT, son receveur demeurant à Sombreffe et pour marraine la Dame Marie Francoise PIERET épouse du Sieur Pierre Godefroid de BECQUEVORT de Sombreffe.


Autres

Vous souhaitez d'autres actes insolites ou du moins inhabibuels : http://geneactinsolites.free.fr/

Melody et rajoutes de Brigitte, juste pour être à quatre mains.




Aucun commentaire:

Publier un commentaire