X comme X l'exposant: 26 lettres pour une Généavoyage



X


Comme X l’exposant. (n²). Chemin faisant, je repense à une autre rencontre faite en janvier 2008 et qui me laisse encore songeuse sur les hasards de la vie. Et toute l’histoire fût découverte grâce à un X.

Statistiquement, quelle est la probabilité lorsque vous êtes à 750 kms de votre région natale de rencontrer quelqu’un qui a connu votre grand-père, né en 1909 et qui devrait donc être dans sa 99ème année ? 

Plusieurs éléments entre en ligne de compte, mais ici on en trouve beaucoup d’aléatoires :
La distance, la différence d’âge, le temps qui passe et les événements de la vie, la lettre, la fin du patronyme. 

Le grand-père en question c’est Edgard GUEBELS (1909-1982)
L’autre personne : Mr RENAUX avec un X.

Si j’insiste là-dessus c’est parce qu’en arrivant dans les Deux-Sèvres j’ai été surprise par le nombre très élevé de nom en EAU. Pour citer au hasard, BOILEAU, ROTUREAU, FRAUDEAU. Quelques terminaisons en AULT comme PERRAULT. Et ensuite des terminaisons en OT comme BEDOT.
Frédérick GERSAL  avait à l’époque  une chronique sur France Bleu Poitou dès 6 heures du matin. 

Tout l’été, il expliqua les provenances des patronymes du Poitou, c’est ainsi que j’appris que le EAU, AULT est plus souvent trouvé dans l’ouest de la France et la forme AUX (avec X) se trouve davantage dans le Nord et l’Est.
Donc pour l’Ouest on aurait RENEAU, RENAULT, et RENOT pour la Vienne et dans l’Est et le Nord, on aurait RENAUX.

Fière de ma toute nouvelle science, je rencontre quelques jours après ce Mr RENAUX, qui me demande d’où je viens, puisque mon nom GUEBELS, n’a pas d’air de ressemblance avec ceux des Deux-Sèvres. Question que l’on me pose souvent et pour une fois, je peux répondre à ce monsieur : Mais vous non plus vous n’êtes-pas originaire d’ici ! Surprise du Monsieur. En effet, je suis originaire des Ardennes. Bingo pour moi !

 Mais me dit-il, cela m’étonnerais que vous connaissiez ce tout petit village où je suis né, qui en plus se trouve en Belgique. Dois-je vous avouer que j’étais comme un chat se pourléchant les babines devant la souris qui ne manquerait pas de tomber dans ses griffes ? La fibre généalogiste avait l’intuition d’une découverte imminente. Dites toujours, cher Monsieur.

Et le nom du village tomba : Winville ! 

Qui connaît Winville ? Situé dans le Parc naturel de la Haute Sûre et de la forêt d’Anlier, c’est effectivement tellement grand que ce n’est presque pas cité. Ce village fait par contre partie de la commune de Léglise (voir L comme Léglise) et est proche des villages de Namoussart et Mellier.
Et pour faire simple, Winville, Witry faisaient partie de la commune d’Hamipré, qui était elle-même dépendante de Longlier, jusqu’au remaniement des communes en 1977. Quand je vous dis que c’est simple ! Voir la justification officielle ici. 

Donc en Deux-Sèvres à par moi qui d’autre connaît ce village ? C’est pourquoi, je vous parle de probabilité exposant X. 

Edgard GUEBELS est né à Winville, Mr RENAUX aussi ! 




Et là bien sûr, un ange est passé ! Dans les yeux de cette personne j’ai vu revenir toute son enfance et toute son adolescence. Il est né en 1920, il aura donc 94 ans cette année. Il a quitté Winville adolescent pour Charleville-Mézières et sa mère l’a « mis au travail ». Il a connu des GUEBELS, peut-être pas mon grand-père et pourtant il en parle comme d’un grand jeune homme aux yeux bleu. Nul ne saura, si c’était bien lui, laissons à la mémoire les souvenirs agréables. 

La deuxième guerre est arrivée et il a fait comme nombre des habitants des Ardennes, il est venu se réfugier en Deux-Sèvres. Département qui les accueillit pendant ce conflit mondial. 

Fin de la guerre, Mr RENAUX rentre chez lui, mais…il est tombé amoureux de la fille de ses logeurs. Une longue période de correspondance suit, qui se termine par un mariage qui dure depuis près de 70 ans ! 

Les ardennais réfugiés ont été pris en charge par les deux Sévriens, considérés, choyés pour la plupart. La mémoire est encore très vive de ces souvenirs. De nombreux liens existent encore entre ces deux départements. Jumelage de commune, amitiés, liens familiaux très forts. Les petits enfants ont même repris les liens créés entre les grands-parents. Des rencontres se font régulièrement. 

Sans ce X, je n’aurais pas connu cette histoire qui me laisse rêveuse. J’aurais aimé la partager avec mon grand-père, le premier généalogiste de la famille.



Crédit photo: extrait du carnet de mariage GUEBELS E x LEPERE B archives personnelles

1 commentaire: